Régions du centre et littoral sans vih

Durée de mise en œuvre

20 mois(1er avril 2017 au 31 mars 2019, dans la région du Littoral et 1er avril 2018 au 31 mars 2019, dans la région du centre​)

Populations cibles

Femmes enceintes et hommes adulte

Partenaires de mise en œuvre

CNLS/Ministère de la Santé Publique,CDC/PEPFAR,CBCHB,Health Facilities, OBC

Zone de couverture

Régions du Littoral et Centre

Objectifs

  • L’objectif général de ce projet est de mettre en œuvre des activités communautaires afin d’accroître l’accès au dépistage du VIH parmi certaines populations (femmes enceintes et hommes), de faciliter le lien entre les personnes testées séropositives pour l’initiation à la multithérapie et de soutenir la communauté. services visant à améliorer le maintien en charge des personnes vivant avec le VIH

Résultats phares obtenus

  • Du 1er juillet 2017 au 31 mars 2019, 93167 hommes adultes ont été référés et testés ( 19272 de la région du Littoral en 2017; 60495 de la région littorale et centrale en 2018; 5506 de la région Centre et 7894 de la région du Littoral entre le 1er janvier 2019 et le 31 mars , 2019).
  • Du 1er juillet 2017 au 31 mars 2019, 3272 cas de vih (608 de la région du Littoral en 2017; 2151 de la région Littoral et Centre en 2018; 243 de la région Centre et 270 de la région du Littoral entre le 1er janvier 2019 et le 31 mars , 2019) sur les 3311 adultes séropositifs aiguillés et testés ont été initiés sous multithérapie.
  • Du 1er juillet 2017 au 31 mars 2019, 60249 Femmes enceintes (8378 de la région du Littoral en 2017; 42205 de la région Littoral et Centre en 2018; 4486 de la région Centre et 5180 de la région du Littoral entre le 1er janvier 2019 et le 31 mars 2019) identifiées la communauté et a mentionné des sites et des sites de TA pour assister aux soins prénatals (ANC1) par le biais de diverses stratégies.
  • Du 1er juillet 2017 au 31 mars 2019, 521 femmes enceintes (93 de la région du Littoral en 2017; 361 de la région Littoral et Centre en 2018; 54 de la région Centre et 13 de la région du Littoral entre le 1er janvier 2019 et le 31 mars 2019) identifiées au sein de la communauté ty et renvoyé s’il y a des sites et des sites de TA pour suivre des soins prénatals (ANC1) au moyen de diverses stratégies qui étaient séropositifs et ont été initiés sous traitement antirétroviral.
  • Du 1er juillet 2017 au 31 mars 2019, 10469 cas positifs (3092 de la région du Littoral en 2017; 6130 de la région Littoral et Centre en 2018; 665 de la région Du Centre et 582 de la région du Littoral entre le 1er janvier 2019 et le 31 mars 2019) étaient liés et initia vers les sites de C-T autour de l’intensification des établissements de santé grâce à diverses stratégies (stratégie de réseautage, recherche de contacts et modèle familial, référence pour adultes, référence aux PW, dépistage communautaire axé sur les hommes à risque adultes, campagnes de VCT partenaires et visites à domicile).
  • Du 1er juillet 2017 au 31 mars 2019, 112 groupe de soutien on été creer(57 du Littoral et 55 du Centre)
  • Du 1er juillet 2017 au 31 mars 2019, nous avons effectué la distribution communautaire (suivi d’activités, y compris la dispense d’ARV) par l’entremise de 35 OCO (21 au Centre et 14 au Littoral)
  • Du 1er juillet 2017 au 31 mars 2019, 16857 Perdu pour le suivi et les défaillants (9269 de la région du Littoral en 2017; 6931 de la région littorale et centre en 2018; 189 de la région Centre et 468 de la région du Littoral entre le 1er janvier 2019 et le 31 mars , 2019) ont fait l’étude avec succès et ont été ramenés aux soins.

Leçons apprises

  • La « stratégie de bip » est utilisée pour recueillir les bons numéros de téléphone des patients. Avant que le dossier d’un client soit ouvert, le fournisseur de services vérifie le numéro de contact des clients en demandant au client de bip son téléphone. Cela permet au fournisseur d’obtenir le bon numéro de téléphone des clients.
  • La collaboration avec les services du district permet d’effectuer des activités sur le terrain.
  • La stratégie de réseautage permet d’atteindre le plus grand nombre de cas
  • La notification/recherche de contact des partenaires s’est avérée être une activité à haut rendement. Il nous aide à cibler les personnes exposées au VIH (partenaires de personnes infectées par le VIH, enfants nés de mères infectées par le VIH).

Copyright©  CHP