PPSAC Avril à Juin 2013

  • La formation du personnel soignant de certaines formations sanitaires du nœud Bongor (Tchad ) – Yagoua (Cameroun ) 
  • Du 16 au 19 avril 2013, par l’Organisation de Coordination de la lutte contre les Endémies en Afrique Centrale (OCEAC) et organisé avec le concours de Care and Health Program ( CHP ), l’un des partenaires régionaux de mise en œuvre des activités du Projet de prévention du VIH/SIDA en Afrique Centrale ( PPSAC ). Vingt-cinq (25) participants avaient été conviés à cette formation qui s’est tenue à Bongor, à savoir : treize ( 13 ) de Bongor et douze (12 ) de Yagoua , parmi lesquels se sont présentés 11 de Bongor et 12 de Yagoua soit au total 23 participants (taux de participation 92 %).  Axée sur l’approche de l’enseignement andragogique, la formation a permis aux participants d’améliorer leur connaissance et leur compétence et d’atteindre  les objectifs de la formation sur la prise en charge syndromique des  La moyenne générale de la classe est passée de 66 % au test préalable à 75 % au test final. 16 participants sur 23 ont atteint le Niveau Acceptable de Connaissance (NAC).
  • Participation à la campagne transfrontalière de dépistage du VIH, de diagnostic et traitement des IST au niveau du nœud Bongor – Yagoua :
  • Au terme de ces deux (02)  jours de campagnes de PEC syndromique des IST  (du 24 au 25 Mai 2013) ,  

    L’organisation des séances de consultation libre par approche syndromique pour le diagnostic et la prise en charge (PEC) des IST.

    Des box de travail ont été aménagés pour permettre à deux équipes de professionnels de santé de consulter des patients d’IST et d’en faire une prise en charge syndromique après un diagnostic.

    Des kits de prise en charge ont été apprêtés auparavant et donnés gratuitement aux malades lorsque cela s’est avéré nécessaire. Les molécules pour la PEC des IST étaient sous forme de comprimés génériques et la constitution des kits était fonction des syndromes. Il en est de même de la durée du traitement.  Il a été proposé de manière systématique à tous les malades, le dépistage volontaire et gratuit du VIH in situ après un Counseling.

  • Participation à la campagne transfrontalière de dépistage du VIH, de diagnostic et traitement des IST au niveau du nœud Bongor – Yagoua :

Au terme de ces deux (02)  jours de campagnes de PEC syndromique des IST  (du 24 au 25 Mai 2013) ,  

L’organisation des séances de consultation libre par approche syndromique pour le diagnostic et la prise en charge (PEC) des IST.

Des box de travail ont été aménagés pour permettre à deux équipes de professionnels de santé de consulter des patients d’IST et d’en faire une prise en charge syndromique après un diagnostic.

 Des kits de prise en charge ont été apprêtés auparavant et donnés gratuitement aux malades lorsque cela s’est avéré nécessaire. Les molécules pour la PEC des IST étaient sous forme de comprimés génériques et la constitution des kits était fonction des syndromes. Il en est de même de la durée du traitement.  Il a été proposé de manière systématique à tous les malades, le dépistage volontaire et gratuit du VIH in situ après un Counseling.

Le  dépistage volontaire du VIH suivi de la  connaissance du statut sérologique s’est déroulé sur les deux sites du nœud à Bongor à la place de la Mairie et à Yagoua au stade municipal.  Les participants à la campagne recrutés suite aux campagnes de sensibilisation et de mobilisation, ont volontairement été testés au VIH. Une session de counseling pré test et post test a été tenue systématiquement avec chaque personne testée.

Les dépistages ont été faits de manière anonyme et liée (sans enregistrement des noms des individus) et rendus séance tenante à chaque participant de manière confidentielle.

Les dépistages ont été faits de manière anonyme et liée (sans enregistrement des noms des individus) et rendus séance tenante à chaque participant de manière confidentielle.

Les dépistages ont  été  réalisés avec des tests rapides acquis auprès des programmes nationaux de Lutte contre le Sida du Cameroun pour le site de Yagoua  et du Tchad pour le site de Bongor. Tous les sujets positifs au premier test ont été contrôlés avec un deuxième test de principe différent et seuls les résultats positifs au deuxième test ont été déclarés comme tels.