Que faisons nous

Dans le cadre du Projet FM 10, « Accès Universel pour la PTME, la prise en charge globale des PVVIH et la prévention du VIH auprès des populations les plus exposées au Cameroun » Care and Health Program (CHP) intervient en prenant en charge certaines populations les plus exposées aux risques ( PPERs) à savoir, les travailleuses de sexe (TS), les camionneurs (CM) et les Hommes ayant les rapports sexuels avec les hommes (HSH). Içi sur la base d’une cartographie des formations sanitaires (FOSA) identitaires ou situées le long des axes des camionneurs, le personnel de soins appartenant à ces FOSA a été formé à la prise en charge syndromique des IST et sur la base des références reçoit et traite les PPERs qui leur sont adressés par les pairs éducateurs.

Le Projet Prévention du VIH/SIDA en Afrique Centrale (PPSAC) met en œuvre des activités communes synergiques transfrontalières (ACSTF). Celles-ci visent la réduction de la propagation du VIH et des IST à travers des interventions au niveau des noeuds de frontiere des pays couverts par le projet et l’encadrement des filles libres dans certaines agglomérations. Sur la base d’une étude situationnelle des ACSTF, conduite du 26 mars au 13 avril 2012, par les Partenaires régionaux de PPSAC que sont la Fédération Internationale de la Croix Rouge et du Croissant Rouge (FICR), « Care and Health Program (CHP) », et le Réseau Africain des Personnes Vivant avec le VIH d’Afrique Centrale (RAP + AC), six (6) noeuds de frontiere ont été retenus pour le démarrage des ACSTF. Parallèlement, certaines grandes villes des dix pays ont été identifiées en vue d’y poursuivre, de redynamiser ou de mettre en synergie, des projets existant d’encadrement des filles libres quel qu’en soit le partenaire technique et financier.

Trois noeuds de frontiere ont déjà été l’objet des ACSTF, il s’agit des noeuds : N° 1  Kousséri  Nguéli (KN),  du nœud N° 2 Bongor  Yagoua (BY), et du nœud N° 3 Figuil  Léré (FL) appartenant tous aux frontières entre le Tchad et le Cameroun. Le n’ud N° 4 Bayanga (RCA)  Ouesso (CONGO)  Socambo (CAMEROUN) dont la complexité n’a permis sa réalisation que sur deux sites à savoir Ouesso ( Congo)  Socambo (Cameroun). Afin de mieux préparer les ACSTF, qui sont en fait des grandes campagnes de conseil dépistage volontaire (CDV) du VIH et de diagnostic et traitement des IST, une des étapes de ces interventions est la mise à niveau des prestataires de soins des formations sanitaires des nœuds frontaliers des pays,  sur la prise en charge syndromique des cas référés. Cette mise à niveau est réalisée par Care and Health Program (CHP). Les principaux bénéficiaires de ces interventions sont Ies  filles libres (FL), les camionneurs (CM), les pêcheurs, les populations autochtones et les populations riveraines aux n’ûds frontaliers.