activités communes synergiques transfrontalières(ACSTF)

Lancement Officiel de la Campagne

La tenue de la cérémonie de lancement de la campagne ACSTF à Figuil au Cameroun a eu lieu le 31 octobre 2014. Sensibilisation de masse pendant les deux jours de la grande campagne à travers l’animation des artistes musiciens de renoms notamment Atango, Isnébo, Aicha Nkandé etc. Allocution de circonstance des autorités administratives des deux pays suivis d’une visite stand. L’on notera particulièrement l’intégration des activités de vaccination contre la polio à travers le lancement officiel de la campagne. Animation culturelle et cocktail commun pour tous les participants à Léré (Tchad) et à Figuil (Cameroun).

Consultation sur site par approche syndromique des IST à Figuil et à Léré

Au total, mil six cent soixante-douze (1672) personnes, dont huit cent treize (813) à Figuil et huit cent cinquante-neuf (859) à Léré ont consultées les stands de PEC des IST.

Parmi les mil six cent soixante douze (1672) personnes, on note que à : 

  • Figuil : sur les 249 femmes consultées, 77 (61 %) étaient porteuses d’une IST et sur les 564 hommes consultés, 49 (39 %) avaient une IST. Soit au total 126 personnes.
  • Léré : parmi les 237 femmes consultées, 105 (51%) ont reçues un Kit IST et sur les 622 hommes, 100 (49%) avaient une IST. Soit au total 205 cas d’IST.

Au total, dans les deux sites sur les mil six cent soixante-douze (1672) personnes qui ont consultées, trois cent trente et un (331) ont reçu un traitement d’IST

La distribution syndromique des IST diagnostiquées par sexe et par site était la suivante :

Les syndromes d’écoulement ont été les plus sollicités avec en première position le syndrome d’écoulement urétral 100 cas (37 cas à Figuil et 63 cas à Léré) suivi du celui du syndrome de l’écoulement vaginal 89 cas (41 cas à Figuil et 48 cas à Léré), puis le syndrome des douleurs abdominales basses chez les femmes 68 cas (25 à Figuil et 43 à Léré)​

Dépistage volontaire et connaissance du statut sérologique du VIH

Pour un objectif de dépistage de mille (1 000) personnes pour les deux sites de Figuil et Léré, un total de mil six cent soixante-douze personnes (1672) ont été dépistées dont de huit cent treize personnes (813) à Figuil et huit cent cinquante-neuf (859) à Léré ; soit une atteinte de 162,6% de l’objectif global projeté. Parmi ces mil six cent soixante-douze personnes (1672) dépistées, mil six cent soixante-huit (1668) ont connu leur statut sérologique pour le VIH pour avoir retiré leur résultat, soit un pourcentage de 99,8 %. Les personnes dépistées étaient des camionneurs, des filles libres, des pêcheurs et la population riveraine. Il faut noter ici que le dépistage s’est déroulé en nocturne et en diurne. Le dépistage de nuit a drainé beaucoup de personnes y compris la cible cœur attendue

A Figuil, sur les 813 personnes conseillées et testées 564 étaient des hommes contre 249 de femmes et dans ce site 99,5 % des personnes conseillées et testées ont retiré leur résultat.

A Léré toutes les personnes conseillées et testées ont retiré leur résultat. Cette population était constituée de 237 femmes et 622 hommes.

Les résultats des tests révèlent que sur les mil six cent soixante-douze personnes (1672) dépistées, cinquante-trois (53) tests étaient positifs et répartis ainsi qu’il suit :

Trente-deux (32) femmes et treize (13) hommes à Figuil, soit quarante-cinq (45) contre deux (2) femmes et six (6) hommes, soit huit (8) à Léré.

Le taux de positivité était 6 % à Figuil et 1 % à Léré.

Sur les cinquante-trois (53) tests positifs le plus grand nombre de personnes était de la tranche d’âge 15 à 24 ans : vingt et une (21) personnes dont 17 (13 hommes et 4 femmes à Figuil et quatre (4) personnes à Léré (2 hommes et 2 femmes). Dans la tranche d’âge 25 à 34 ans, dix-sept (17) personnes étaient porteuses du VIH parmi lesquelles quinze (15) à Figuil (10 femmes, 5 hommes) et deux (2) à Léré (2 hommes). Pour ce qui est de la tranche d’âge 35 à 55 ans et plus, cinq (5) personnes ont été diagnostiquées positives et à Figuil (3 femmes et 2 hommes).

Les résultats du dépistage du VIH au niveau du nœud Figuil – Léré révèlent que les populations riveraines se sont présentées massivement (1537) par rapport aux autres cibles, soixante-quinze (75) pour les camionneurs et soixante (60) pour les filles libres.

Pourcentage des cas de VIH positifs par sexe et par tranche d’âge :

Sur les mil six cent soixante-douze (1672) personnes dépistées, le nombre de cas positifs est de 53 au niveau du nœud. La répartition est ainsi faite par site et par sexe. 

A FIGUIL :

La tranche d’âge la plus touchée est celle de 15 à 24 ans (17 personnes) avec un pourcentage de 41 % de femmes contre 31 % d’hommes. Cette tranche est suivie par celle de 25 à 34 ans (15 positifs dont 10 femmes et 5 hommes).

A LERE :

Bien que les cas positifs ne soient pas nombreux, huit (8) au total, on note encore une prédominance pour le sexe féminin et pour la même tranche d’âge (15 à 24 ans).

Il était question de faire deux passages dans chaque nœud, mais certaines contraintes ne l’ont pas permis. Ainsi, les tableaux ci – dessous résument les activités communes synergiques transfrontalières menées.

Résume

De 2012 à 2015, nous avons participé aux ACSTF au niveau de quatre nœuds transfrontaliers dont trois entre le Cameroun et le Tchad (nœuds Kousseri-Ngueli en 2 passages, Bongor-Yagoua en 2 passages et Figuil-Léré en 1 passage) ainsi que celui entre le Congo et le Cameroun (Socambo-Ouesso en 1 passage). Ces activités ont permis à 8.425 personnes de connaître leur statut sérologique, parmi lesquelles 332 personnes étaient dépistées VIH+, et à traiter 2061 cas d’IST sur les 8. 542 personnes ayant consultées. Cette approche a permis à certaines population de connaître leur statut sérologique sur le VIH en vue d’une prise en charge immédiate et aussi de se faire dépister et traiter pour les IST.

Copyright © 2020  CHP